Comprendre l'internet des objets - IoT

Comprendre l'internet des objets - IoT

L'internet des objets (ou IoT pour Internet of Things) est un des points clé de notre "époque numérique".
Le volume d'objets connectés devrait exploser dans les 10 prochaines années avec des dizaines de milliards de nouveaux objets.
Ces objets se retrouvent dans tous les secteurs :
- à l'échelle des villes pour les transports, les énergies.
- la santé connectée est aussi au coeur des préoccupations avec ses avantages (suivi des patients) et ses risques associés (piratage d'appareils médicaux).
- la domotique qui devient présente dans quasiment tous les foyers participe aussi à cet IoT.

Cette évolution majeure de l'internet qualifiée de WEB 3.0 suscite plusieurs réflexions abordées ci-dessous :
- Comment va être traitée et stockée la masse de données engendrée par tous ces nouveaux objets.
- Quels sont les enjeux sécuritaires de ce WEB 3.0 (risques et solutions mises en place).

Internet des Objets


Gestion des données de l'IoT

C'est un sujet d'actualité dans l'informatique : Le Big Data.
C'est bel et bien lui qui permettra la gestion et le traitement d'aussi gros volumes de données.
Le Big Data désigne un ensemble très volumineux de données avec lesquelles aucun outil de gestion de bases de données classique ne pourra obtenir des résultats satisfaisants (le plus souvent, le temps de traitement est trop long pour répondre de manière acceptable à un besoin).
Le Big Data (popularisé dans les années 2010) correspond donc à un ensemble de nouvelles technologies mises en place pour répondre à ces nouvelles contraintes. Le Big Data est aujourd'hui utilisé dans le milieu bancaire afin de gérer les flux de transactions ou encore sur les moteurs de recherche afin de parcourir rapidement un très grand nombre de résultats.
D'ici quelques années, le Big Data sera la clé pour analyser les comportements des utilisateurs de ces objets connectés.

Risques et solutions mises en place

En cette première moitié 2017, près de la moitié des entreprises annoncent que la sécurité des données échangées par ces nouveaux objets connectés représente un frein dans leur extension.
Les premières observation faites, on constate souvent que les réseaux et les moyens de stockage des informations peuvent être insuffisants face aux risques auxquels sont exposés les utilisateurs. On remarque ainsi que de trop nombreux objets se contentent d’un paramétrage par défaut (aucune modification des accès n'est nécessaire), pouvant permettre à des attaquants d’en prendre le contrôle (Cf article sur les dangers des webcams et des surveillances vidéos).
Malgré tout, l’enjeu de sécurité pourra être différent selon les usages fait de ces objets. On imagine bien que, le niveau de sécurité nécessaire ne sera pas le même pour un capteur de pression des pneus d'une voiture ou pour un coeur artificiel déposé sur un patient.
De nouvelles contraintes devront-être intégrées systématiquement dans l'élaboration de ces objets (en plus des contraintes connues liées au cycle court de conception et au besoin de minimiser les développements) :
La possibilité de déployer des mises à jour dans le cas où des failles de sécurité seraient découvertes une fois l'objet distribué.
L'ensemble du système d'information doit aussi être sécurisé :
- collecte des données
- conservation et transmission de ces données
- administration de l'objet


Cet internet des objets est donc un tournant dans notre monde 2.0 tel que nous le connaissons depuis quelques années. Comme tout virement technologique, il faudra rester prudent sur l'environnement qui nous entoure et s'assurer que les mesures nécessaires ont été mises en oeuvre pour préserver notre sécurité et notre vie personnelle. ...

PrecSuiv

Et si on parlait de votre projet ?

Un expert à votre écoute